Marathon de Metz – Championnat de France –

Trois représentants de CAP 21 ont effectué le déplacement à Metz pour disputer le marathon des mirabelles, également support du Championnat de France. Un parcours loin d’être d’être des plus facile selon l’avis de l’ensemble des participants avec pas mal de dénivelé et surtout plusieurs kilomètres courus en dehors du macadam sur des chemins gravillonnés.  Heureusement qu’il ne pleuvait pas comme la veille sinon cette partie aurait fortement ressemblé à du cross. Si Dame Météo avait fermé ses robinets, elle a poussé un peu fort les thermostats pour envoyer les quelques 1700 concurrents sous des températures quasi estivales (24°C) et un vent de face fort gênant sur certains tronçons. La secrétaire et le président étaient aussi de voyage pour encourager les Troupes. Nous sommes arrivés avec Isabelle le samedi, tandis qu’Olivier et Emilie sont parties de St Quentin à 4h du matin pour arriver sur le site à 7h.

Un déplacement qui a failli tourner au drame.

Olivier Lemaître a percuté violemment un spectateur qui a passé devant lui pendant la course. Aux environs du km14, Olivier était toujours quelques mètre devant Emilie et  se retournait régulièrement pour apercevoir sa coéquipière.  Lancé à 4’30 au kilo, dans un virage une personne plutôt âgée à voulu traverser. Le choc a été suffisamment brutal pour que ce Monsieur perde connaissance. Olivier avait pris un violent coup dans les côtes de son côté droit. Après s’être assuré que le spectateur a été pris en charge car ce dernier avait perdu connaissance, il a repris la course.  Très vite, il a compris que cela allait être compliqué : “crache du sang, douleurs importantes… mais pas question d’abandonné” a t’il confié lorsque nous l’avons aperçu à Cuvry (km24) et de préciser à l’arrivée “je ralentissais de plus en plus et avais envisagé la possibilité de finir avec Isabelle “. Olivier a eu l’esprit libéré lorsque les organisateurs lui ont annoncé au km 35 que la personne avait repris connaissance quelques minutes après le choc. 

Emilie Hannier a elle été victime d’un fait de course qui vu côté public laisse à sourire mais plutôt agaçant côté coureurs. 

Avec pour objectif 3h15, elle s’est vite ajoutée au groupe “piloté” par le meneur d’allure des 3:15 de manière à mettre toutes les chances de son côté. Mais voilà le pilote, leur a rejoué le film :”Y a-t-il un pilote dans l’avion”. Si aux débuts ses pitreries (blagues, pas de danse, se ventait d’être facile…) pouvaient amuser, elles sont vites devenues lourdes et agaçantes. Au lieu de se concentrer sur 4’30 au kilo, il était très irrégulier et n’a pas hésiter à gravir les côtes  à 4’20. Emilie et le groupe ont essayé de “le raisonner” en vain. Il s’est retrouvé seul devant et Christelle et moi l’avons vu passer au ravito du km25 tout seul et en train d’applaudir le public avant d’apprendre qu’il avait abandonné au km27. Dans le village de Moulin les Metz, pu avant le km38, Emilie est apparue à la sortie du tunnel souriante et encore facile. Elle était plutôt sur des bases de 3h22. Je l’ai encouragé à “faire confiance à son corps” et a accéléré. Chose qu’elle a faite pour franchir l’arrivée en 3h19 après avoir effectué les derniers kilomètres à 15km/h.

Isabelle Legrand était dans la course dite “Open”

Isabelle a couru longtemps sur ses bases de 4h20 – 4h25 mais Sedan-Charleville était encore présent dans les jambes. Au semi marathon (2h12) et jusqu’au 30e, elle était encore dans le tempo. Puis la machine est tombée en rade de carburant et les jambes sont devenue très lourdes. Là ou sa force de caractère lui permet habituellement de “ramasser les morts” en fin de course , elle a du parfois alterner course et marche. Cela n’a pas entamé sa bonne humeur et s’est avec le sourire qu’elle a passée l’arrivée. 

Classement

Championnat de France (301 classés)

  • Emilie Hannierdans le Top 20 du Championnat de France avec une 18e place
    142e ; passe au semi en 1h37’24 et termine en 3h19’54 (9e senior)
  • Olivier Lemaître termine 257e après avoir passé le semi en 1h40’51 et termine en 4h08’47 (79eM1)

 

Open et France (1556 classés)

  • Emilie Hannier se classe 240e ;
  • Olivier Lemaître se classe 878e et
  • Isabelle Legrand se classe 1242e après avoir passé au semi en 2h12’11 puis l’arrivée en 4’41’08 (48eM2)

 

franceMarathonMetz

 

« 1 de 3 »

Vous aimerez aussi...