Morcourt

Une 29e édition des 10 km de Morcourt qui reste un peu morose … vis à vis de la baisse de fréquentation et d’une superbe météo pluvieuse et venteuse.

Mais qu’à cela ne tienne, nos couleurs ont été porté fièrement et chacun a donné le meilleur de soit même. Si quelques uns font la mou de leur chrono, il faut tenir compte des conditions et je pense raisonnablement que l’on peut enlever au minimum une quinzaine de secondes sur le 10 km si les conditions avaient été plus propices.

 Sur le 5 km, CAP 21 est monté 2 fois sur le podium. Christophe Baudrey et Jacques Lermigny ont terminé respectivement premier M4 et M3 avec des vitesses très proche du 15km/h.  Sans oublier, la deuxième place en M5 de Guy Lefebvre qui a su gérer sa douleur au mollet et finir en bon état. La guérison est proche mais prudence.

Sur le 10 km : Un grand bravo à Samia Ragot qui obtient sa qualification pour le championnat de France. Samia voulait et a le potentiel pour être sous les 45mn mais ce n’était pas le bon  jour. Coacher durant la course par Olivier Lemaître, qui avait pour consigne de la freiner dans le début de course, Samia n’a pas réussi à relancer la machine dans le dernier kilomètre.  Elle a mis 1mn01 de moins que l’an dernier et l’entraînement qui doit composé avec vie familiale et professionnelle a été un peu compliqué le dernier mois. Mais ce n’est que partie remise….

Isabelle Legrand pouvait avoir le sourire à la fin de l’épreuve. Venu pour faire moins de 57′, elle franchit l’arrivée en 56’57. Depuis le temps, qu’elle était coincé à l’heure, le palier vient d’être franchi. Plus de raison d’avoir peur du 5’45 au kilo (qui a été franchi), mais elle va devoir s’atteler au 5’30 pour titiller les 55mn.

Inusable, infatigable nos anciens : à commencer par Isabelle Leclercq qui termine 2e Master 7 à pratiquement 10km/h de moyenne. et juste devant elle, c’est Chantal Haton qui a été plusieurs années en équipe de France d’ultra marathon. Ce qui rehausse encore la performance d’Isabelle. De son côté notre Master 9, Lucien Villain n’a trouvé aucune opposition sur sa route et termine en 1h16’21.

Cédric Lefevre a été le seul capien sous les 40mn en réalisant 39’48.  Hugues Caron sans la  gène au genou contracter 3 jours avant la course avait le potentiel pour accompagner Cédric. Samuel Lapergue était satisfait de son chrono en moins de 42mn même s’il a le potentiel des 40mn.

Si nous avons des super vétérans, il ne faut pas oublier la jeunesse avec Valentine Cessin qui se classe 3e espoir et notre minime Maxence Lapergue qui monte sur la deuxième marche de sa catégorie. Et que dire de Loucka Vaillant ,en école d’athlétisme, qui s’est dépensé sans compter sur l’animation mise en place (mais il doit apprendre à canaliser ce trop plein d’énergie).

Il est compliqué de cité tout le monde mais bravo à toutes et tous et aussi à l’équipe de bénévoles de CAP 21 qui n’ont pas déserté leur poste. Leur travail sur la ligne d’arrivée est très précieux car l’UHF n’aime pas la pluie et grâce aux pointage manuels j’ai pu rapidement reclasser quelques coureurs non détectés. Et oui, ne pas mettre tous les œufs dans le même panier et un électronicien vous dira de ne jamais faire confiance à la technologie !

Seul bémol dans l’histoire, j’y ai laissé une portière de voiture qui a frotté avec une barrière ou une poussette et bien sur pas de carte de visite sous l’essuie-glace.

5 km

10 km

« 1 de 2 »

Vous aimerez aussi...