Marathon de Parfondeval

Cap 21 avait aligné 3 athlètes sur ce difficile et unique Marathon du Département de l’Aisne. Pour cette 4e édition, le soleil était encore au rendez vous et l’accueil, l’ambiance, le respect des participants… sont toujours l’unique préoccupation des organisateurs.

Mais, ce sera une édition a vite oublier pour nos marathoniens, tous auteurs d’une superbe contre-performance. Richard Valingot tire un peu son épingle du jeu en se parant de Bronze avec une 3e place comptant pour le championnat Ufolep de la discipline.

Premier marathon pour Cédric Lefèvre, il n’a pas choisi le plus facile et a commis l’erreur que fond beaucoup de débutants :  Ne pas courir le marathon à la vitesse des entrainements. Lors des sorties longues, Cédric a travaillé le 4’50 à 5′ au kilo et il s’est laissé à effectuer les 25 premiers kilo entre 4’20 et 4’30. A partir du km 35 sont apparues les crampes et c’est au mental qu’il a fini. Il se classe 23e en 3h46’45.

Richard Valingot a essayé de freiner dans la première partie mais l’enchainement des descentes et montées ont eu raison de ces cuisses. A l’arrivée, il ne pouvait quasi plus marcher et tenir debout. Ses quadriceps avaient laissés la place à des « poteaux de bois ». Il se classe 35′ en 4h04’35.

Olivier Lemaitre s’est aussi un peu emballé au départ mais c’est son dos qui l’a mis à mal. Depuis quelques temps, Olivier avait compris que son dos lui faisait la misère. Très rapidement la douleur est montée et l’a empêché de courir normalement. Il a passé l’arrivée avec le bras gauche immobile et bloqué le long de son corps. Il a mis 4h30’50 dont une grande partie dans la douleur.

Vous aimerez aussi...